Skip to main content

Temps de lecture: environ 15 minutes

Cet article a pour objectif de vous résumer les principales étapes pour vendre votre entreprise.

1. Préparer la stratégie de vente

Objectif: Maximiser la valeur et déterminer un prix de vente réaliste.

  • Posez-vous les questions suivantes: Pourquoi et quand souhaitez-vous vendre ? (départ à la retraite, envie de démarrer un nouveau projet…)
  • Quels sont les points forts et points faibles de votre entreprise ? Faites un bilan complet, avantages compétitifs, croissance des dernières années, opportunités… ?
  • Quel type d’entreprise peut-être intéressée pour me racheter ? Breedge peut vous identifier en quelques secondes grâce à une analyse des fusions acquisitions passées, une liste d’entreprises potentiellement intéressées pour racheter votre activité.
  • Quelles synergies peut-on imaginer avec ces repreneurs potentiels ? Conquête de nouveaux marchés, économies d’échelle, intégration d’innovation…

2. Préparation des documents

A préparer avec votre expert-comptable ou un cabinet spécialisé en fusion et acquisition

  • Le teaser est un document concis (1 page ou 2) qui doit mettre en avant les points forts de l’entreprise, tels que son positionnement sur le marché, ses avantages compétitifs, ses performances financières clés, et ses opportunités de croissance. Il doit être envoyé aux repreneurs potentiels identifiés. Le teaser est le premier contact entre l’entreprise et les acheteurs potentiels, jouant un rôle essentiel dans le processus de présélection des parties intéressées. Il peut très bien être anonyme afin de ne pas fournir d’informations à des concurrents potentiels.
  • Le Memorandum d’Information (MI) : Après l’étape du teaser, le Memorandum d’Information offre une description détaillée de l’entreprise à vendre. Ce document plus substantiel inclut des informations complètes sur l’entreprise, notamment son histoire, sa structure organisationnelle, son modèle d’affaires, ses informations financières détaillées, son analyse SWOT (forces, faiblesses, opportunités, menaces), sa stratégie future, et d’autres informations pertinentes qui peuvent influencer la décision d’achat. Le MI est destiné aux acheteurs potentiels qui ont exprimé un intérêt initial après avoir reçu le teaser, et qui ont souvent signé un accord de confidentialité.

 

  • Un Vendor due diligence (VDD): Ce document est facultatif mais il va vous permettre d’accélérer la transmission de votre entreprise. Réalisé par un cabinet d’expertise comptable spécialisé, la VDD a pour but de fournir aux acheteurs potentiels un rapport détaillé et transparent sur l’entreprise à vendre, facilitant ainsi le processus de vente et pouvant contribuer à la valorisation de l’entreprise. Cela permet également au vendeur de contrôler le processus de vente et de traiter préventivement les problématiques qui pourraient être un obstacle à la vente en anticipant les obstacles.

 

3. Négociation

Objectif: Trouver un acheteur.

Une fois votre liste de repreneurs potentiels établie, de manière automatique avec Breedge par exemple, vous pouvez envoyer votre teaser de manière anonyme ou non.

Après signature d’un NDA (Non-Disclosure Agreement en anglais) qui garantit la confidentialité des négociations et des informations échangées, le Memorandum d’information peut être transmis.

Si un acheteur est intéressé pour faire une offre, il adresse une LOI (lettre d’intention) rédigée par son avocat d’affaires. Elle précise les grandes lignes de l’offre, y compris le prix proposé, la structure de l’opération (achat d’actifs ou de parts sociales), les conditions préalables à la finalisation, et d’autres termes clés comme les clauses de non-concurrence ou les ajustements de prix. La LOI peut inclure une période d’exclusivité durant laquelle le vendeur s’engage à ne pas négocier avec d’autres acheteurs, permettant à l’acheteur de réaliser sa due diligence en toute confiance.

4. Closing

Après la période d’audit fiscal, social et juridique, l’acheteur peut fixer des conditions suspensives, par exemple conditionner la vente à l’obtention d’un prêt.

Cette dernière phase scelle l’accord de transmission et assure la transition vers les nouveaux propriétaires. Elle se divise en plusieurs sous-étapes importantes et implique divers professionnels spécialisés pour garantir une transition en douceur:

  • Finalisation des dernières vérifications (due diligence finale)
  • Signature des documents de transaction (acte de vente, contrat de cession et tout autre document légal nécessaire matérialisant le transfert de propriété)
  • Transfert des fonds et des titres
  • Suivi post-vente (il peut y avoir pour condition l’obligation d’exercice du dirigeant vendeur au sein de la société pour assurer une période de transition, transfert de connaissances, l’intégration des systèmes d’information, et la mise en œuvre de tout accord de non-concurrence ou de consultation…)

Leave a Reply

Inscription