Skip to main content

Temps de lecture : 15 minutes

En tant que dirigeant de PME, connaître la valorisation de sa société est essentiel dans le cadre transmission. Ce travail peut être fait par des cabinets d’expertise comptable dont certains sont spécialisés dans les due diligence financière et seront capables d’optimiser votre EBITDA. En effet, si les méthodes sont mathématiques, certains éléments sont soumis à interprétation pour leur prise en compte comme par exemple les résultats exceptionnels qui ne sont pas représentatifs de l’activité économique traditionnelle de l’entreprise.

Attention également, la valorisation diffère souvent du prix de vente, elle reste théorique. La valeur réelle de votre société sera in fine définit par le prix qu’accepte de payer un revendeur.

1. Méthode des Flux de Trésorerie Actualisés (DCF)

La méthode des Flux de Trésorerie Actualisés (DCF) repose sur la projection des flux de trésorerie futurs et leur actualisation à un taux qui reflète le risque de l’entreprise. Elle est particulièrement pertinente pour les PME générant des flux de trésorerie stables et prévisibles.

Utilisation :

Cette méthode est idéale pour les PME matures avec des revenus prévisibles, comme celles dans les secteurs du commerce de détail, des services professionnels (comme les cabinets de conseil) ou de la fabrication de produits.

Exemple détaillé :

  • Projection des flux de trésorerie : Votre entreprise prévoit de générer 100 000 € chaque année pendant 5 ans.
  • Taux d’actualisation : Supposons un taux de 10 % pour refléter le risque de votre entreprise.
  • Calcul de la valeur actuelle des flux : (100 000 / (1 + 0,10)^1) + (100 000 / (1 + 0,10)^2) + (100 000 / (1 + 0,10)^3) + (100 000 / (1 + 0,10)^4) + (100 000 / (1 + 0,10)^5)

Après calcul, vous obtenez la somme des valeurs actuelles des flux de trésorerie futurs.

2. Approche Comparative

L’approche comparative évalue l’entreprise en comparant ses performances à celles d’entreprises similaires du même secteur. Cette méthode est simple et rapide, mais dépend de la disponibilité de données fiables sur les entreprises comparables.

Utilisation :

Idéale pour les PME dans des secteurs avec de nombreuses comparables publiques, comme les technologies de l’information, la restauration, ou les services de nettoyage.

Exemple détaillé :

  • Entreprise comparable : Une entreprise similaire est valorisée à 1 000 000 € avec un EBITDA de 200 000 €.
  • Votre EBITDA : 150 000 €.
  • Calcul de la valeur actuelle du flux : 150 000 € * 5 = 750 000 €

Calculer l’EBITDA

L’EBITDA (Earnings Before Interest, Taxes, Depreciation, and Amortization) est un indicateur clé pour évaluer la performance opérationnelle d’une entreprise. Il représente le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements.

Comment calculer l’EBITDA :

Pour calculer l’EBITDA, commencez avec le résultat net (ou bénéfice net) de l’entreprise. Ajoutez ensuite les intérêts, les impôts, les amortissements et les dépréciations.

EBITDA= Résultat Net + Intérêts + Impôts + Amortissements + Dépreciations

3. Méthode Patrimoniale

La méthode patrimoniale, ou valeur nette comptable, consiste à évaluer l’entreprise en fonction de la valeur de ses actifs moins ses dettes. Elle est particulièrement utile pour les entreprises possédant des actifs tangibles significatifs.

Utilisation :

Souvent utilisée pour les PME industrielles ou celles possédant de nombreux actifs immobiliers, comme les entreprises de construction ou les exploitations agricoles.

Exemple détaillé :

  • Valeur des actifs : 800 000 € (immeubles, équipements, stocks, etc.).
  • Total des dettes : 200 000 €.
  • Calcul : La valeur nette est donc de 600 000 €

4. Approche de Rentabilité

Cette méthode valorise l’entreprise sur la base de sa capacité à générer des bénéfices. Elle utilise des indicateurs comme le résultat net ou l’EBITDA pour évaluer la rentabilité future.

Utilisation :

Appropriée pour les PME en forte croissance ou celles avec des marges bénéficiaires élevées, comme les entreprises technologiques ou les start-ups innovantes.

Exemple détaillé :

  • Bénéfices futurs estimés : 120 000 € par an.
  • Multiples de marché : 6.
  • Calcul : La valeur de l’entreprise est de 120 000 € * 6 = 720 000

5. Méthode des Comparables Boursiers

Pour les entreprises cotées, cette méthode compare les agrégats financiers (comme le chiffre d’affaires ou l’EBITDA) avec ceux de sociétés similaires cotées en bourse.

Utilisation :

Utilisée pour les PME ayant des concurrents cotés en bourse ou opérant dans des secteurs bien représentés en bourse, comme les sociétés de logiciels ou les entreprises pharmaceutiques. On cherche alors le multiple de l’EBITDA sur lequel des sociétés du même secteur se sont vendues.

Leave a Reply

Inscription